Green Tour 2023

Les sept étapes du circuit 2023:

– 1ère étape, 24/28 Octobre : LAGORD Challenger Hommes 30.000 $
– 2ème étape, 24/28 octobre : COUZEIX Challenger Femmes 6 000 $
– 3ème étape, 1er/5 Novembre : GRADIGNAN Challenger Hommes 12.000 $
– 4ème étape, 7/11 novembre : NIORT Challenger Hommes 20.000 $
– 5ème étape, 12/16 Novembre : COGNAC Challenger Hommes 12.000$
– 6ème étape, 22-26 novembre : NANCY Challenger Femmes 6.000 $

– 7ème étape, 29-3 décembre : LILLE Challenger Hommes 15.000 $

Peut être une image de 1 personne, partie de tennis et texte

Emma Hodapp au clavier

Dès le 24 octobre, le Green Squash Tour sera de retour pour la troisième année consécutive.

Largement intégré dans le paysage du squash français, le circuit ne cesse de grandir et compte désormais pas moins de sept étapes dont Lagord, Couzeix, Gradignan, Niort, Cognac, Nancy et Lille.

 

Depuis trois ans déjà, Nicolas Barbeau coordonne et organise le Green Squash Tour, un circuit de tournois professionnels qui n’a de cesse de grandir et de séduire chaque année plus de promoteurs de tournois.

Avec sept étapes cette année contre quatre en 2021 et cinq en 2022, le circuit prend une toute autre ampleur. Initialement implanté dans l’ouest de la France, le Green Squash Tour s’étend aujourd’hui jusqu’à Lille et Maxéville. Un élargissement de zone qui n’affecte en rien la dimension éco-responsable du circuit pour lequel chaque organisateur d’étape doit obéir à une charte précise mais aussi qui ” incite toujours les joueurs à faire du covoiturage et à prendre des transports en commun comme le train », indique Nicolas Barbeau.

Grâce à cet engagement écologique, le circuit bénéficie depuis deux ans du Label de Bronze «Développement durable, le sport s’engage®» du Comité National Olympique Sportif Français (CNOSF).

Si cette labellisation ne permet pas de toucher directement de subvention, elle « aide les promoteurs individuellement quand ils font des demandes de subventions auprès des organismes publics », explique le coordinateur. Pour faire mieux et espérer le label d’argent voire d’or, « l’un des objectifs majeur est à terme d’avoir une parité, d’avoir autant d’étapes féminines que masculines en incorporant plus de tournois féminins et qu’ils puissent se suivre », éclaire l’Angevin.

Cependant, avec deux étapes féminines pour l’instant espacées l’une de l’autre (Couzeix du 24 au 28 octobre et Maxéville du 22 au 26 novembre), les joueuses étrangères ne peuvent pas se permettre de rester en France entre les deux tournois.

Dans la cour des grands

Financièrement, le circuit dépasse cette année encore un nouveau stade puisque la dotation globale dépasse les 100 000$ (67 000$ en 2022 et 33 000$ en 2021). Un chiffre inédit expliqué par un nombre d’étapes en hausse et avec certaines d’entre elles qui augmentent leur dotation comme Lagord qui se positionne désormais comme le deuxième plus gros tournoi français après celui de Paris Squash 2023 en aout dernier.

Concrètement, Lagord passe cette année à 30 000$ (20 000$ en 2022) et Cognac à 12 000$ (6 000$ en 2022). Cette majoration implique notamment une organisation plus poussée.

« Mon travail dans les mois qui précèdent consiste à convaincre des clubs et associations de se lancer dans la tenu de tournois professionnels et d’accompagner et conseiller ceux existant dans leur organisation et dans leurs relations avec la PSA et la F.F.Squash.

« Chaque étape est totalement autonome dans son financement et son organisation mais je m’assure, grace à un effort financier commun, de promouvoir le circuit de la meilleure des manières possibles. » explique Nicolas Barbeau.

L’initiateur du projet avoue avoir « plus de pression que sur les deux premières éditions », il poursuit en expliquant qu’« il faut faire en sorte de communiquer au mieux sur le squash, les clubs et les joueurs, le travail de promotion est plus important ».

Se consacrant uniquement à l’arbitrage durant l’intégralité du circuit (en binôme avec les meilleurs arbitres français tels que Simon Saunders, Vincent Brygo et Pascal Pianfetti), Nicolas Barbeau a constitué une équipe à qui il délègue toute l’organisation de la communication pendant cette période, à commencer par une Community Manager en la personne de Floriane Nizard (ancienne joueuse de squash Chartraine) qui coordonnera et diffusera toutes les informations ainsi que des photographes, vidéastes et journalistes.